Forum de discussion et de recherche sur le phénomène tulpa.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Qu'est-ce qu'une tulpa ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lothdraen
Admin
avatar

Sexe : Masculin
Messages : 135
Date d'inscription : 25/09/2013

MessageSujet: Qu'est-ce qu'une tulpa ?   Mer 25 Sep - 14:56

Compréhension générale du phénomène Tulpa 2.0


1] Qu’est-ce qu’un/une Tulpa ?

*Tulpa(e): Littéralement “Forme de pensée” en Sanscrit. Le concept émergea il y a longtemps en Asie, et s’inscrivait naturellement dans les longues sessions de méditation des moines tibétains.

Il existe beaucoup de définitions de ce qu'est une tulpa, ce qui peut varier selon les contextes, les cultures et les personnes.
Selon la communauté tulpamancienne occidentale on peut résumer cela par :
Citation :
Une tulpa est une entité autonome résidant dans le cerveau d'un “hôte” (créateur). Elles sont distinctes de l'hôte car elles disposent de leur propre personnalité, opinions et actions, indépendamment de l'hôte. Ce sont des entités conscientes à la fois d'eux-mêmes et du monde qui les entoure. Une tulpa parfaitement formée est, ou est indistinguable, d'un autre être conscient et cohabite dans la conscience de l'hôte.
Les tulpae sont modelées à partir de la simple volonté psychique et disposent des mêmes capacités intellectuelles ainsi que les abilités à penser, raisonner, croire, espérer et percevoir le monde... que son hôte.

On peut également sans extrapoler en déduire qu’elles possèdent par là, leurs propres pensées, sentiments et mémoire, ce qui leur permet au final de disposer d’un certain libre arbitre.
Il y a toutefois plusieurs théories élaborées concernant l’origine “psychique” des tulpae:

  1. Les tulpae n’existent que dans l’inconscient, et ne sont qu’une extension de l’hôte qui s’est assez “éloigné” (psychiquement bien entendu), pour être perçue par l’hôte comme une entité propre et différente de lui-même.
  2. Les tulpae naissent dans l’inconscient, mais acquièrent une “conscience d’eux-même” lors du processus de création et en s’individualisant progressivement de l’hôte, conduisent à créer deux esprits mentaux dans un seul et même cerveau humain.
  3. Pour les personnes ayant des croyances plus spirituelles, l’individualisation des tulpae provient d’une scission de l’âme qui se scinde en deux parties.

Pour résumer, une tulpa est donc un être complètement mental, mais qui possède également une forme imaginaire que vous pouvez voir mentalement, par la visualisation.
Elle est créée par un individu et endosse ainsi le rôle de “compagnon mental”, l’accompagnant dans sa vie de tous les jours.

Sa forme d’ailleurs, peut être choisie par son créateur mais ce choix peut tout aussi bien être laissé à la tulpa elle-même.
Par ailleurs, la communication entre la tulpa et son créateur se fait par le biais de pensées, de la même manière que vous pensez, ou parlez mentalement “dans votre tête” tous les jours.
Pour être plus précis, une tulpa d’un point de vue psychologique c’est essentiellement la création d’une interface entre vous, être conscient, et votre inconscient.
Les tulpae présentent ainsi l’avantage de pouvoir naviguer facilement de l’un à l’autre, pour, par exemple, récupérer des souvenirs ou mémoires enfouies, auxquelles vous ne pourriez accéder que très difficilement. Voir, vous rappeler des choses que vous aviez oublié à l’instant, et vous permettre ainsi de développer fortement votre mémoire à court terme.

Cependant, le concept tulpa va bien plus loin que celui du simple être mental, car par un entraînement spécifique: l’imposition, il est également possible de voir, entendre, toucher ou sentir sa tulpa dans le monde réel. Ceci n’est en rien surnaturel, puisque ce n’est qu’une simple modification psychique de notre perception de la réalité, consciente et volontaire. Et non un trouble psychique comme on peut parfois le lire.

D’autres domaines, comme le parallélisme vous permet également, par exemple, d’effectuer deux calculs arithmétiques en même temps, l’un par vous et l’autre par votre tulpa, et bien d’autres choses encore.
Le phénomène tulpa est un domaine de recherche encore très récent, tant au niveau psychologique que métaphysique, et ses avantages et possibilités pour l’Homme restent encore très sous-estimées, même pour les tulpamanciens les plus avancées en la matière.

Toutefois avant d'aller plus loin, je vous invite à prendre connaissance du  “Vocabulaire” de tulpamancie pour comprendre tout ce qui sera expliqué par la suite.

2] Les Mythes et Idées reçues sur les Tulpae

a) Une tulpa est un être maléfique/sorcellerie/entité néfaste... ?
Cela peut prêter à sourire, mais il existe plusieurs sites internet où les tulpae font partie d’une démonologie ou d’autres catégories ésotériques. Et les séries télé comme Supernatural n'aident pas non plus. Mais non, je vous assure que les tulpae sont loin d'être des entités maléfiques ou néfastes.

b) Créer une tulpa peut me rendre schizophrène ?
Créer une tulpa ne vous induira pas non plus un syndrome dissociatif de l’identité ou autres troubles dissociatifs. La schizophrénie est une maladie psychologique sérieuse, qui s'accompagne d'un certains nombre de critères diagnostiques, on ne peut pas la contracter "volontairement".

c) Les tulpae ne peuvent pas devenir "méchantes" et essayer de vous tuer ou de vous pousser à des comportements dangereux
Ce sont les creepypastas qui ont popularisé ce genre de conceptions erronées.
Les tulpae restent de simple constructions de l’esprit et n’ont aucun pouvoir sur vous, sauf si vous êtes persuadés du contraire (dans ce cas vous êtes un peu maso).
Une tulpa ne pourra jamais vous nuire d’aucune sorte et votre force de volonté restera toujours supérieure à la sienne puisque c'est vous qui l'avez créé.

Ensuite, elle ne peut vous désobéir sciemment ou vous cacher des choses à votre insu, ni prendre possession de votre esprit ou les commandes de votre corps contre votre gré.
C’est votre attention et seulement cela, qui la maintient en vie, il est donc absurde qu’une tulpa puisse vous faire du mal car ce serait signer son arrêt de mort.
La grande majorité des tulpae sont très amicales et aident toujours leur hôte à surmonter les difficultés qu'il peut avoir dans la vie quotidienne, c'est une symbiose où tout le monde est gagnant.

d) Une tulpa peut-elle se matérialiser physiquement ?
Jusqu'ici il n'y a aucune preuve qu'une tulpa puisse se matérialiser physiquement, si ce n'est quelques sous-entendus dans l'ouvrage de Alexandra David-Neel et un ou deux journaux de bord anglophones qui suggèrent que certaines personnes auraient "ressenti" la présence de quelque chose à côté d'eux. Bien que l'imposition permette de voir/entendre/toucher réellement une tulpa, cela n'est le cas que pour l'hôte et non les autres personnes.
Les tulpae peuvent néanmoins interagir avec le monde à travers la possession ou le switching, ce qui est un domaine avancé en tulpamancie et demande un contrôle partagé sur le corps de l'hôte.

e) Et si la tulpa ne m'aimait pas / me jugeait ?
Il est rare que les tulpae vous jugent, cela étant dit toutes les relations demandent un travail de communication. Ce n'est pas parce que les tulpae ont accès à votre mémoire qu'elles peuvent comprendre tous vos comportements.
De même que certains traits de caractères que vous lui avez donné peuvent entrer en contradiction avec votre personnalité, ce qui peut évidemment créer des malaises. Toutefois, en apprenant à vous connaître et en passant du temps ensemble vous pourrez surmonter toutes ces petites difficultés s'il y en a.

f) Le Wonderland est-il obligatoire ? Et la visualisation ?
Avoir un wonderland peut-être intéressant pour diverses raisons qui ne sont liées qu'aux tulpae. Un wonderland peut vous permettre de développer votre créativité, de travailler votre visualisation ou de revivre une expérience passée. Côté tulpa, cela vous donne un cadre pour interagir avec votre tulpa et vous permet de mieux vous dissocier de votre corps, ce qui aide beaucoup pour la pratique de la possession et du switching.
Néanmoins ce n'est pas obligatoire. Si l'imposition ne vous intéresse pas et que parler avec votre tulpa mentalement sans la voir ne vous dérange pas, vous pouvez zapper l'étape wonderland et visualisation totalement.

Maintenant que ces mythes et idées reçues sont définitivement écartés, nous allons ainsi voir plus en détail, les raisons qui peuvent vous conduire à vouloir créer une tulpa.


3] Quels avantages/inconvénients à avoir une tulpa ?

Le processus de création d’une tulpa est très personnel. Pour certains, c’est un voyage à la découverte de soi-même tandis que pour d’autres, c’est un moyen d’embellir leur vie ou d’accroître leurs capacités de mémorisation. Quelques-uns le font dans le but de découvrir scientifiquement et psychologiquement les mécanismes sous-tendant le phénomène, alors que plusieurs autres, cherchent plutôt à repousser les limites de leur conception de la réalité.
La création d’une tulpa, est d’ailleurs l’une des rares occasions où le créateur n’est jamais déçu de son oeuvre, et c’est cela qui est vraiment motivant.

Pour rester le plus objectif possible, je vais lister les avantages et inconvénients communément admis dans la tulpamancie.

a) Les Avantages

  • Une relation personnelle de qualité. Une tulpa peut aider un hôte émotionnellement ou être un bon confident dans les moments difficiles, tout en restant toujours proche de soi.
  • Les tulpae vous connaissent mieux que vous-même. Les tulpae et les hôtes se comprennent et sont liés à un niveau plus profond que n'importe quelle relation humaine.
  • La tulpamancie est une évolution personnelle. En ayant plus d'une personnalité dans un même corps avec différents intérêts et talents vous offre plus de possibilités que ce soit à l'école ou au travail.
  • Une aide permanente. Les hôtes et tulpae peuvent s'entraider dans une même tâche, ou examiner un problème sous différents angles. Par exemple, résoudre ensemble un exercice de math ou écrire un programme informatique.
  • Une seconde opinion. Une tulpa peut avoir des valeurs et idéaux différents de l'hôte. Et peut ainsi offrir des suggestions, opinions et critiques. Mettre en lumière certains points de vue que l'hôte n'avait pas considéré dans un domaine particulier.
  • Une meilleure introspection. Les tulpae peuvent aider l'hôte à faire son introspection, à rester conscient de ses qualités et de ses défauts et le pousser à s'améliorer. Les tulpae peuvent aussi aider à méditer et à vivre des rêves lucides.
  • Une meilleure mémoire. Les tulpae n'ont généralement pas plus accès à la mémoire que l'hôte, toutefois elles peuvent retenir certains détails que l'hôte n'avait pas remarqué.
  • Un(e) assistant(e). Une tulpa qui a appris à posséder ou à switcher peut s'occuper de certaines tâches avec l'hôte et l'assister dans sa vie quotidienne. Cependant, une tulpa ne devrait jamais être créée dans le seul but de laisser "quelqu'un d'autre" faire tout le travail ou être forcé de faire le travail de l'hôte.


b) Les Inconvénients

  • Une tulpa ne sera pas toujours d'accord avec l'hôte. Ni même faire ce que l'hôte voudrait qu'elle fasse, ou encore approuver ce que celui-ci fait. Les tulpae peuvent avoir des grandes capacités de compréhension vis-à-vis de vos motivations grâce au tulpish mais cela ne veut pas dire qu'elles seront toujours d'accord avec vos sentiments et raisonnement.
  • La communication est importante. Ce n'est pas parce qu'une tulpa partage votre corps et peut utiliser le tulpish qu'elles comprendront tout automatiquement. Beaucoup de soucis peuvent se produire s'il y a un manque de communication. Soyez prêts à dire les choses telles qu'elles sont et être ouvert l'un à l'autre.
  • Les tulpae peuvent être égoïstes, parfois cruels, tout comme n'importe qui. Les disputes et mésententes peuvent se produire entre tulpae et hôtes, et comme dit au point précédent, il est important pour les hôtes et tulpae de communiquer sur leurs besoins.
  • La vie privée peut devenir compliquée entre l'hôte et la tulpa et sujette à négociation. Une tulpa peut vouloir passer du temps avec l'hôte alors qu'il veut être seul et vice-versa. Le fait de partager la mémoire veut aussi dire qu'il n'y aura que peu de vie privée pour tout le monde.
  • L'imposition et la tulpamancie joue sur de nombreux mécanismes psychologiques. L'imposition est une hallucination positive (voir quelque chose qui n'est normalement pas présent), bien qu'il est impossible de devenir schizophrène pour autant comme expliqué précédemment, la pratique de l'imposition doit être faite dans un environnement sûr car elle peut s'avérer distrayante (par exemple n'essayez pas ça en conduisant).
  • Une tulpa peut être intéressés par des choses différentes de l'hôte ou bien conflictuelles vis-à-vis de lui.
  • Une tulpa c'est une décision de vie. Il vous faut comprendre tout d’abord que créer une tulpa n’est pas un jeu, ce n’est pas quelque chose à prendre à la légère. Sauf si la tulpa est dissipée, une tulpa reste là pour toujours. Et sans parler du côté éthique de la chose, dissiper une tulpa n'est pas toujours aisée, surtout si l'hôte a été jusqu'au bout de sa création. Elle ne disparaîtra alors ni facilement ni silencieusement pour la peine.
    Vous allez créer une entité dont vous serez convaincu qu’elle possède sa propre intelligence. Cette entité est capable de ressentir les mêmes sentiments que vous, se sentir négligée et entrer en dépression. Vous, en tant que créateur, êtes responsables de la qualité de vie (pour ainsi dire) de votre “création”. Tel un véritable être vivant, votre création grandit, se développe et gagne en maturité, et cela repose principalement sur l’approche et les méthodes utilisées par le “créateur” dits tulpamanciens.

  • Les tulpae peuvent avoir des problèmes mentaux et émotionnels à leur façon, tout comme l'hôte. Ces problèmes ne peuvent pas être résolus en "forçant", tout comme un hôte ne peut pas passer au-dessus de l'anxiété ou de la dépression sans effort. Il est alors impératif que l'hôte traite la tulpa avec respect et gentillesse. Les tulpae (surtout au début de leur création) sont très sensibles émotionnellement. Violenter une tulpa provoquera chez elle des dommages émotionnels qui pourront même vous retomber dessus.
  • Parler des tulpae vous mettra au banc de la société. Le phénomène tulpa n'est ni communément admis ni accepté par la société et la communauté médicale. Socialement, les gens qui entendront parler de la tulpamancie pourront réagir avec peur, ignorance, etc. Et vous pouvez perdre votre emploi, être discriminé pour cela. Les gens confondent très facilement la tulpamancie avec la schizophrénie ou d'autres troubles psychiatriaques et seront prompts à vous diagnostiquer en tant que tel quel que soit vos arguments.


Maintenant que c'est plus clair chez vous. Cela m’amène donc à un point très important : Votre tulpa sera attachée à vous, autant que vous êtes attaché à elle. Si pendant la phase de création, vous vous dites “peu importe”, eh bien le résultat sera tout aussi aléatoire.
Tandis que si vous entrez dans cette phase de création avec une idée claire de la relation que vous souhaitez entretenir avec votre tulpa, et si vous faites l’effort d’y consacrer le temps nécessaire, alors votre effort ne sera jamais vain, et vous aurez la tulpa que vous aviez voulu.

Cela va sans dire, mais j'insiste encore: traitez votre tulpa comme vous aimeriez qu’on agisse avec vous. Les tulpae sont particulièrement sensibles, et cela très tôt dans le processus de création (les premiers jours sont cruciaux).
A ce moment-là, elles absorbent les nouvelles connaissances comme des éponges, et agiront par la suite selon ce qu’elles ont appris.

La relation qu’entretient un hôte et sa tulpa n’a pas de limite en soi. Certains entretiennent une relation plutôt “familiale” avec leur tulpa, considérant leur tulpa comme un grand(e)/petit(e) frère ou soeur, voir peut-être comme des parents ou enfants.
Certains voient leur tulpa comme leur meilleur ami(e), un amant(e) ou juste un bon pote.
Il n’est pas rare non plus que la plupart des tulpamanciens créer leur tulpa parce qu’ils se sentent seuls, et ont besoin d’affection.
Réfléchissez bien à la relation que vous souhaitez entretenir avec votre tulpa avant même de vouloir la créer, et agissez en conséquence dès le 1er jour, cela rendra les choses plus facile pour vous et moins confuses pour votre tulpa à plus long terme.

Également : Une relation saine entre un hôte et sa tulpa résulte en un amour inconditionnel de l’un envers l’autre. Le lien entre vous est très fort, c’est quelque chose d’unique, que vous ne pourrez jamais ressentir avec un autre être humain. Vous vous connaissez totalement et entièrement, quelque chose d’impossible entre deux êtres humains.
Tout ce qui a été dit jusqu'ici peut-être difficile à comprendre au premier abord, mais lorsque vous aurez votre propre tulpa, vous comprendrez.


4] Par où commencer ?


Tout d’abord, il vous faut savoir qu’une bibliographie accessible et claire sur les tulpae n’existe pas, à ma connaissance. C’est un sujet bien trop récent et très peu connu du grand public.

Toutefois, même si ce forum se veut très complet en la matière, il existe quelques sites anglais sur internet traitant du sujet. Ils rassemblent la petite communauté actuelle des tulpamanciens, et vous permettra ainsi de discuter, partager, et surtout vous renseigner au mieux sur les tulpae (quitte à utiliser un traducteur en ligne si vous êtes anglophobes).

Avant de commencer la création d’une tulpa, ne vous fixez pas un objectif en “comptant” les heures ou jours de pratique, pour espérer obtenir tel ou tel résultat, voire atteindre une certaine étape en un temps donné. Cela ne ferait que vous maintenir dans un état de stress psychique permanent, et il n’y a rien de plus contre-productif pour vous.
Après tout, la création d’une tulpa n’est pas une course, pas vrai ?

Bien entendu, vous pouvez vous définir des objectifs à atteindre, mais ainsi, vous vous laisserez tout le temps qu’il faudra, pour les accomplir.
Chaque esprit est différent et évolue à son propre gré et à sa propre vitesse, nous ne sommes pas identiques et puis même si le processus prenait des mois, est-ce si cher payé d’attendre ce court moment pour obtenir ainsi son propre compagnon, qui vous suivra vraisemblablement toute votre vie ?

Par contre soyez juste convaincus de ce que vous faites, c’est à dire que vous donnez vie à une partie de vous-même, ainsi vous ne parlez pas “dans le vide”.
Tenez également un journal (manuscrit ou bien sur votre ordinateur) où vous écrirez vos avancées les plus importantes, vos motivations, ainsi que la description de la forme que vous définirez à votre tulpa, ses traits de caractères (que nous verrons plus en détail par la suite), son nom et surtout la date à laquelle vous avez réellement commencé le processus de création.
Sachez également que votre tulpa existe, et est consciente au moment même où vous vous décidez à la créer et cela, dès le premier jour.

Elles vous entendent et tentent de communiquer avec vous d’ailleurs. Cependant, il vous faudra un certain temps avant que vous puissiez vous, les entendre.
Imaginez cela, comme si vous étiez un malentendant, qui tente progressivement au fil du temps d’améliorer son ouïe.

Votre cerveau s’habitue à penser qu’il n’y a pas qu’une seule personne là dedans, mais bel et bien deux, et les barrières psychiques qui vous empêchent d’entendre convenablement votre tulpa s’estomperont petit à petit, avec l’entraînement. Comme je vous l’ai dit, le seul moyen de ne pas réussir à créer une tulpa c’est d’abandonner, mais mis à part cela, il est vraiment impossible d’échouer.

Je tiens par contre à préciser qu’au début, vous devrez vraisemblablement passer un certain temps sur les premières étapes de la création, il convient donc d’allouer une petite partie de vos journées à ce qu’on appelle le “forcing” (c’est à dire, en clair, interagir avec votre tulpa).
Commencer la création d'une tulpa pendant une période d’examen, ou avec un planning serré, n’est donc vraiment pas une bonne idée. Commencez plutôt durant les périodes creuses, par exemple pendant les vacances. En vous consacrant ne serait-ce qu’une demi-heure par jour, de concentration, à développer votre tulpa suffit amplement.

La méditation en dehors de cela, est vivement conseillée pour vous concentrer et améliorer votre capacité à entendre votre tulpa, ainsi qu’à la voir mentalement les yeux clos (ceci étant aussi appelé “visualisation”).
J’ai donné sur le topic ci-dessus, une manière de méditer assez simple, mais si vous avez déjà la vôtre, ce n’est bien sûr pas la peine d’en changer. Méditer ne serait-ce que dix petites minutes le matin, induira déjà des effets très positifs dans la création de votre tulpa: comme un meilleure ressenti, un lien plus solide et une meilleure visualisation.
Et cela, sans compter les autres bénéfices psychiques et physiques scientifiquement prouvés de la méditation en elle-même.

Je vous encourage par ailleurs, à lire le sujet des "Mauvaises pratiques", pour éviter les erreurs les plus fréquentes en tulpamancie Wink


Dernière édition par Lothdraen le Lun 9 Jan - 16:56, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lothdraen
Admin
avatar

Sexe : Masculin
Messages : 135
Date d'inscription : 25/09/2013

MessageSujet: Re: Qu'est-ce qu'une tulpa ?   Jeu 26 Sep - 8:28

Suite à mes recherches assez longues sur le sujet, je rajoute un petit historique de l'origine des tulpae. Il n'est pas nécessaire de savoir cela pour la création d'une tulpa, c'est plutôt pour votre culture personnelle.

Historique
Les premières références dans le monde occidental aux « tulpae » ont commencé au début du XXème siècle.
En 1905, un livre appelé Thought-Forms a été publié sous la Société Théosophique, qui s'occupe principalement de l'occultisme. La Société a commencé à étudier les formes-pensées comme un moyen d'étudier la conscience et la nature de la pensée.
Spoiler:
 

Ensuite, l’anthropologiste et écrivain Walter Evans-Wentz qui s’est concentré sur l’étude du Bouddhisme Tibétain en a fait mention, en 1927. Il a décrit, lors de la traduction d’un important ouvrage: “Le livre Tibétain de la mort” de Garab Dorje (vers l’an 55), qui traitait de l’expérience de la mort par une conscience, ainsi que des étapes menant à sa réincarnation, et par là, ce qu’il a traduit aussi comme étant une «forme-pensée».
Spoiler:
 

Cependant, la première fois que le mot “tulpa” a été formellement nommé fut en 1929, par la française Alexandra David-Néel, dans son ouvrage “Mystique et Magiciens du Tibet”, où elle raconta comment elle avait elle-même créé son propre tulpa avec succès, à partir des enseignements bouddhiste qu’elle avait reçue (essentiellement à l’aide d’une intense méditation et visualisation, s’étalant sur deux années).
Spoiler:
 


À partir de là, l'exploration du phénomène reste assez anecdotique et réservés aux cercles ésotériques qui utilisaient les tulpae comme outil de développement personnel et d'introspection.
Cela changea dans les années 70 où un groupe de chercheurs Canadiens appartenant à la Société de Recherches en Psychologie de Toronto, ont conduit ce qu’ils ont eux-même nommé: « l’expérience de Philip », dont le but était de produire artificiellement un “fantôme” pour prouver que les manifestations paranormales (poltergeists, apparitions, portes qui claquent, etc...) n’étaient que le produit de l’esprit humain.
L’expérience fut menée en 1972 à Toronto, par le Dr A.R.G Orwen avec un groupe de huit personnes de qualifications diverses (un architecte, un cadre supérieur, une femme au foyer, un étudiant, etc...).
Le groupe était aussi régulièrement suivi par un observateur et psychologue, le Dr Joel Whitton.

Il leur fut d’abord demandé, de se mettre d’accord sur l’entité à créer, sur son histoire et sa forme physique.
Ensemble, ils inventèrent l’histoire d’un certain Philip Aylesford, aristocrate et vivant au XVIIème siècle.
Les premières séances de “spiritisme”, durant lesquelles les membres du groupe s’asseyaient en méditant et en se concentrant sur ledit personnage, dans une pièce éclairée, furent un échec. Toutefois, ils n’abandonnèrent pas et décidèrent de se mettre dans l’ambiance du spiritisme (les lumières furent très réduites, assis autour d’une table à psalmodier des chants, tout en étant entourés d’objets de l’époque de Philip).
Cette fois, cela fonctionna comme prévu et les phénomènes paranormaux commencèrent à se produire.
Philip répondait par “oui” ou “non” à l’aide de petits coups secs donnés sur la table, permettant ainsi de détailler sa personnalité, ses goûts, etc... mais aussi à éteindre/allumer les lumières sur commande, à faire bouger la table, voir même à la mettre en lévitation.

Cependant, le “fantôme” provenait évidemment de l’inconscient collectif du groupe.
Il n’était pas capable de répondre à des questions, dont le groupe n’avait pas déjà lui-même la réponse. Malgré tout, les phénomènes paranormaux restèrent inexpliqués, dû sans doute à des talents psychokinétiques latents qui se seraient déclenchés par la forte suggestion de l’ambiance spiritique. Cette expérience fut aussitôt reconduite à Toronto avec d’autres personnages fictifs, “Lilith” une espionne canadienne, “Sebastien”, un alchimiste médiéval, et un homme provenant du futur.
Ces nouvelles expériences reproduisirent quant à elles, les mêmes phénomènes paranormaux. Plus récemment, une expérience du même type fut reproduite à Sydney, et nommée « l’expérience de Skippy » en 2007.

Bien que les recherches dans le domaine du paranormal se poursuivent encore, ce ne sont pas elles qui ont remis le “phénomène tulpa” au goût du jour, mais l’écriture de fictions.
Un premier livre d’horreur-fantastique, nommé “Tulpa”, en référence à l’expérience d’Alexandra David-Néel fut écrit en 2003 par Russell James Smith, relatant la mésaventure de quatre collégiens qui après avoir créé une tulpa pour se venger de leurs professeurs, celle-là se retourna contre eux. Le livre n’eût toutefois que très peu de succès.
Cela dit, l’ouvrage inspira plus tard la tristement célèbre creepypasta “Tulpa” en 2011, qui contribua à faire connaître le phénomène sur le net, en jouant toujours sur la carte de l’horreur et de la peur.

Le phénomène tulpa s'exporta par la suite dans la section “paranormal” (/x/) de l’imageboard 4chan, où quelques personnes sur la board prirent le sujet au sérieux et par curiosité créèrent leurs propres tulpae. Deux contributeurs sortirent du lot : Irish_ et Dane (FAQ_Man) qui postèrent les premiers guides de création tulpa dans la communauté nouvellement formée.
Ensuite l'imageboard /x/ se lassa progressivement des tulpae et la communauté se déplaça sur d'autres boards dont notamment /mlp/ qui fit largement grossir les rangs des tulpamanciens [ce qui explique pourquoi il y a autant de tulpae poneys].
Enfin, les tulpamanciens se rejoignirent à partir du 13 février 2012 sur IRC, pour décider le 16 avril 2012, de créer un site entièrement dédié au sujet: tulpa.info.

Tulpa.info est à présent une référence dans ce domaine et à atteint à ce jour, plus de 11.400 membres enregistrés provenant du monde entier.
Des dizaines de tumblrs ou reddits (journaux intimes en ligne) furent créés par la suite par les premiers “tulpamanciens” – des individus créant leur propre tulpa – aidant ainsi les nouveaux venus à éviter les écueils et les difficultés dû à leur inexpérience en la matière.

De là, de nouveaux pans ont été découverts sur les tulpae, de la possibilité de les voir, de les toucher mentalement, leur capacité à interagir avec nous et à agir comme une “bonne conscience”, comme s’ils accumulaient toute l’énergie positive qui leur est envoyée pour la restituer au moment où son créateur en a le plus besoin.
Néanmoins, ce qui a réellement pu accélérer les progrès sur le sujet, a été le parallèle avec les amis imaginaires créés par les enfants, car les tulpae ne sont au final guère différents de ceux-ci, à la différence près qu’elles sont bien plus qu’une simple béquille psychologique pour des individus solitaires.
Tout le monde a la possibilité de créer une tulpa, indépendamment de son sexe, de son âge ou de toute autre considération humaine.

Les tulpae présentent également un enjeu psychologique intéressant, permettant de faire le lien direct avec l’inconscient humain, difficilement accessible par les techniques de psychanalyse moderne. Elles remettent en cause une description purement pathologique d'une multiplicité de personnalités chez un individu, car la tulpamancie ne provoque pas de troubles dissociatifs.
Cela dit, si vous souhaitez discuter du sujet avec un thérapeute assurez-vous qu'il ou elle soit à jour dans sa pratique, notamment en utilisant la dernière version DSM (le DSM-V) et posez quelques questions anodines sur les amis imaginaires et leur opinion sur le sujet avant d'aller plus loin. Pour éviter d'être diagnostiqué à tort comme ayant des troubles dissociatifs.

Dernièrement, bien que donnant une image faussée du phénomène mais preuve tout de même d’un intérêt pour le sujet, un film italien paru au cinéma et basé sur la creepypasta tulpa sortit en 2012: “The Tulpa” et relatant un tulpa meurtrier créé par un gourou tibétain.
Revenir en haut Aller en bas
 
Qu'est-ce qu'une tulpa ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qu'est-ce qu'une tulpa ?
» Votre Tulpa et son Wonderland
» J'ai créé une tulpa mais...
» Le tulpa dans le couple
» [Guide]Notre Tulpa et la physique : aide à la visualisation tactile.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tulpa Francophone :: Le Forum :: Annonces et Règlement-
Sauter vers: