Forum de discussion et de recherche sur le phénomène tulpa.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'envole du FenX

Aller en bas 
AuteurMessage
Fenx987
Nouveau
Nouveau


Sexe : Masculin
Messages : 1
Date d'inscription : 25/01/2018

MessageSujet: L'envole du FenX   Jeu 25 Jan 2018 - 4:41

Salut a tous !
Description un peu longue mais ce formulaire m'à bien guidé. N'hésitez pas à réagir !

1] L'origine de votre pseudo ?
Ca fait des années que je le traîne, je ne me souvient plus vraiment. En tout cas il y a un rapport évident avec l'oiseau mythologique !

2] Comment avez-vous entendu parlé des tulpae ?
Sur un site en rapport avec le bouddhisme, la méditation et la métaphysique. A la base je trouvais ça géniale, même si je continue a me poser des questions sur l'éthique de l'acte de création et l'origine/valeur d'une existence de tulpae.

3] Comment êtes-vous arrivé sur ce forum ?
En faisant beaucoup de recherches, voulant passé le cap, mais tout en pesant le pour et le contre des implications que cela requiert.

4] Que faites-vous dans la vie ?
Actuellement sans activité professionnelle, j'alterne entre la glandouille, les sorties et le dessin/peinture, passion qui m'anime depuis longtemps. J'aimerais vivre de mon art et ne conçoit pas la vie autrement.

5] Souhaitez-vous créer une tulpa ou avez-vous déjà une tulpa ? (N'hésitez pas à détailler sa forme, personnalité, etc... si vous avez des idées ou si vous avez déjà une tulpa).
A la base j'étais vraiment tenter de me lancer dans la création d'une tulpae, mais plus le temps passe, plus j'hésite et me dit que cette décision implique d'énormes responsabilités (par rapport à l'impacte sur ma vie mais également toute la démarche éthique qu'implique de créer une conscience indépendante prisonnière du corps d'un hôte.)
Pour être honnête cela fait 3 jours que j'étais prêt à passer le cap, mais après avoir vu l'épisode 6 de la saison 4 de black mirror (un épisode sur le transfert de conscience), je vois cet acte d'un oeil plutôt négatif. Néanmoins je viens quand même ici, pour récolter d'autres avis et discuter avec la communauté.

6] Qu'espérez-vous de votre tulpa, dans votre vie de tous les jours ?
Honnêtement, je suis fasciné par tout ce qui est "paranormal", j'ai une fascination pour les drogues (psychédélique surtout) et la possibilité d'explorer un monde nouveau dans sa tête m'est apparu comme une nouvelle fenêtre de possibilité plus que passionnante.
Cependant la responsabilité de vivre avec une tulpae a vie et l'origine floue sur sa création me fait douter.
Après quelques renseignements j'ai trouvé comme but pour ma tulpae une motivation pour atteindre mes but, et la perspective de partager chaque instant de ma vie avec une entité différente très intéressante.

7] Avez-vous pris connaissance du règlement ?
Je les ai survolées mais j'en ai tiré l'essentiel.

(Facultatif) Voulez-vous en dire plus sur vous ?
Je sort beaucoup, ma vie part un peu en couille (même si j'ai fait pire à une certaine époque). La solitude est un sentiment étrange, en ce moment je côtoie beaucoup de monde mais n'arrive pas à créer de lien fort. Sans petite amie depuis plus de 2 ans, j'essuie les échecs et me perd dans les questions métaphysique et existentielles, quitte à perdre pied face à la réalité de temps en temps.
Je voulais créer une tulpae pour m'aider à trouver la motivation de dessiner, faire du sport et me reprendre en main, et avoir une porte de sortie quand mes questionnements existentielle deviennent insoutenable. Je ne ressent pas la présence d'une tulpae dans ma vie comme une nécessité et pourrait m'en passer, craignant qu'une fois l'attrait de la nouveauté soit passé je me lasse de sa présence.
Ou pire, que je devienne schizophrène ou développe une psychose. Suite à de nombreuses expérimentations autours de la drogues, j'ai déjà eu des passages psychotique, le plus long ayant duré plus d'un mois et m'a changé radicalement.
J'ai peur que si je me lance là dedans je puisse passer le point de non retour, mais à côté de ça je suis vraiment tenté de me lancer.
J'aimerais savoir si de mauvaises expériences sont recensé, et comment vivent les hôtes ayant des tulpae depuis plusieurs années.

Si vous voulez débattre, discuter ou m’éclairer sur certains points, je serait ravie de repasser sur le forum, sans langue de bois et en totale honnêteté !
Revenir en haut Aller en bas
Enhran
Nouveau
Nouveau
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 43
Age : 19
Date d'inscription : 09/03/2017

MessageSujet: Re: L'envole du FenX   Jeu 25 Jan 2018 - 13:21

Bienvenue à toi ^^ ! C'est vrai qu'on peut se poser des questions à ce niveau-là vis à vis des tulpae. En ce qui me concerne, mes tulpae sont venus à peu près d'eux-mêmes, ce qui ne fait pas d'eux des tulpae "classiques" mais c'est le terme que j'ai trouvé le plus proche pour les définir, puisque je le sais et l'ai vérifié, je ne suis pas malade. Mais clairement si j'avais dû créer volontairement une tulpa maintenant, je ne pense pas que je l'aurais fait pour les raisons que tu as citées et d'autres encore. Du coup c'est à toi de voir mais tu fais très bien de bien y réfléchir ^^.

En tout cas bonne continuation par ici, j'espère que ce que tu trouveras t'éclairera un peu sur tes choix Smile.

(PS : Ce serait un plaisir de débattre avec toi sur le sujet, évidemment, tout ce qui tourne autour de la psychologie et aussi du paranormal m'intéressent beaucoup.)
Revenir en haut Aller en bas
No One
Ambitieux
Ambitieux
avatar

Sexe : Masculin
Messages : 273
Age : 20
Date d'inscription : 28/02/2014

MessageSujet: Re: L'envole du FenX   Jeu 25 Jan 2018 - 19:14

Bienvenue cheers

Il y a beaucoup de choses à prendre en considération, c'est un fait. N'hésite pas à demander si tu veux des renseignements plus ou moins spécifiques Smile

_________________
L'invisible perception de la santé mentale est une illusion en elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
erklan
Ambitieux
Ambitieux
avatar

Sexe : Féminin
Messages : 244
Age : 21
Date d'inscription : 19/03/2014

MessageSujet: Re: L'envole du FenX   Ven 26 Jan 2018 - 15:41

Salut et bienvenue!

Je parle pas souvent dans les sujets de présentation, mais y a quelques points qui me paraissent assez importants ici.

Déjà, c'est cool de voir quelqu'un arriver ici à cause du bouddhisme, ça arrive super rarement, et c'est une philosophie qui vaut le coup d’œil.
Remarque, quand tu te mets à parler de psychédéliques, je suis soudainement moins étonnée de savoir que tu t'intéresse au bouddhisme. Non pas que je veuille faire une généralité un peu foireuse, mais c'est personnellement après avoir pris de la LSD que je me suis plongée là-dedans (et un peu avant cette première prise, en préparation de ce qui venait). Ceci dit, j'en viens justement au point qui me paraît le plus important ici: les psychédéliques.
Je pense que je suis l'une des très rares personnes du forum qui y ai touché, et notamment qui y ai touché de manière non-récréationnelle. C'est bien sympa les avancées incroyables que l'on peut faire sur la connaissance de soi ou la perception qu'on a du monde, mais c'est aussi moins sympa les épisodes de psychose ou de paranoïa qui peuvent s'en suivre quand on était mal préparé. Gwen et Fìrnen avaient respectivement 26 et 22 mois quand j'ai pris de la LSD pour la première fois, et je pense que ça a énormément influencé la manière dont je perçois notre relation. Et pour le coup, je parle aussi de perception en terme de ressentit. L'effet que ça fait de sentir les échanges d'émotions, le fait de réussir à percevoir le fonctionnement de notre mémoire partagée, ce genre de chose.
Du coup, je sais pas vraiment ce que ça donnera d'avoir connu les psychédéliques avant la tulpamancie, mais ça pourrait pas mal influencer ta perception des choses aussi. Alors je pense qu'il est particulièrement important que tu vois les choses de manière très claire avant de te lancer. La tulpamancie est une expérience comparable aux psychédéliques dans le sens où ça touche aux principes fondamentaux de la conscience. Comprends bien ce que je dis, ça n'a rien à voir avec un trip, mais les réflexions liées au fait de toucher à la tulpamancie peuvent partir assez loin dans le méta, dans la compréhension de soi et des mécanismes internes qu'on a, et ça peut même parfois mettre un peu mal. J'ai pas vraiment d'exemple concret à donner, mais je pense que tu dois voir à peu près de quoi je parle.
Tant que j'y suis, si quoi que ce soit de ce que je dis n'est pas clair ou si tu veux que je développe plus quoi que ce soit, ça peut aussi bien se faire ici que sur un autre topic sur le forum ou même en mp si tu préfères. J'essaie d'aider.
En gros, ce que je cherche à dire, c'est que t'as l'air d'avoir des petits problèmes, ne serait-ce que par moment, avec... bah je sais pas trop comment le dire, mais ces histoires de question existentielles, je pense comprendre ce que tu veux dire (ou du moins je pense au moins comprendre ce à quoi ça peut ressembler), et ce serait bien d'être serein si tu décides de te lancer. Si tu te lances, tu peux revenir en arrière je présume, mais j'ai bien peur que ça te laisse une très forte culpabilité qui risque de te suivre un bout de temps, et vu que t'as l'air d'être le genre de personne à pas être super bien dans sa peau (en même temps, je crois pas que des masses de monde arrive ici en étant très bien dans leur peau), évite d'ajouter à ton bagage émotionnel. La tulpamancie est une aide fantastique, je m'émerveille encore régulièrement de là où on en est aujourd'hui, mais ça a aussi été dur par moment, et faut être près à affronter le fait qu'on ne soit pas un hôte idéal, qu'on pourrait en faire plus mais qu'on a la flemme, ce genre de chose. Faut savoir comprendre que simplement culpabiliser ne servira qu'à empirer la situation et que les choses vont s'arranger, lentement, en y mettant les efforts qu'on peut actuellement y mettre. Faut aussi savoir garder en tête pas mal d'informations très connes, mais qu'on a tendance à facilement oublier, comme le fait que les tulpae comprennent ce qui nous passe dans la tête. Ça ne rend pas tout pardonnable, mais ça rend plus empathique.
Bref, je commence à dériver un peu, je pense avoir transmis l'idée globale. Encore une fois, cette discussion peut se poursuivre là où tu le veux (si tu en as envie).

Autre point du coup: les psychédéliques (oui c'est le même que le premier, mais pas pour les mêmes raisons).
Je vais être plus concise. C'est peut-être une bonne idée de faire une pause. Je parle de manière globale. Si tu es dans un état où tu ne vas pas super bien, y a toujours le risque (risque que je ne saurais juger, tu maîtrises peut-être super bien tout ce qui touche à la parano et tout) que ça empire ton état. Remarque, ça pourrait aussi l'améliorer, j'ai connu ça, mais c'est pas un pari que je serais prête à faire, personnellement. Après, ça t'en fais ce que tu veux, c'est pas le sujet.
Le sujet en revanche, c'est le lien que ça a avec la tulpamancie. Je sais pas ce que tu prends, ni à quelle fréquence, mais quelques conseils de ma propre expérience (en retenant que ceci n'est que mon expérience, la chimie cérébrale et les réactions de chacun varient énormément et blablabla...).
Les psychédéliques avec la tulpamancie, c'est pas fou. Lors de trips faibles, ça se gère sans problèmes, mais quand ça pars en couille, c'est vraiment pas terrible. Remarque, la présence des autres membres du système m'a parfois aidé à gérer des bad, mais c'est clairement pas aussi efficace que quand on est sobre et juste déprimé. Les dissociatifs aussi, tels que la kétamine, on pourrait croire que c'est cool, que ça va améliorer la communication, peut-être même que ça va rendre le switch vachement simple et tout. Bah non, vraiment pas. Mes tulpae se sont à moitié endormies, très difficiles pour eux de réussir à penser durant ces trip là, et je suis partie un coup en énorme bad parce que j'étais persuadée que ça voulait dire qu'ils n'avaient jamais existé. Après, parfois la communication est meilleure, mais globalement, c'est souvent un peu foireux et je préfère séparer les psychédéliques de la tulpamancie. Je gère mal le fait que les choses partent en couille (l'une des raisons qui fait que j'ai pas touché à autre chose qu'à du joyeux canabi depuis plus de six mois), peut-être que tu le gère mieux, mais je pense que dans tous les cas, c'est mieux d'avoir eu un bon bout de temps sobre pour que votre relation soit déjà un minimum développée avant de balancer des drogues dans toute cette affaire.

Ensuite, se poser des questions métaphysiques sur ce qu'est une tulpa, l'éthique de la création etc... c'est bien gentil, mais personnellement j'ai cessé assez vite pour simplement apprécier le fait de vivre accompagnée de trois personnes très sympathiques. Encore une fois, ça pourrait aussi contribuer au fait de réduire la quantité de question existentielles auxquelles tu fais face avec plus ou moins de succès. C'est bien beau de vouloir voir les choses comme elles sont réellement sans se mentir, mais on peut aussi choisir de remettre à plus tard certains questionnements pour mieux vivre, simplement. Citation de je sais plus trop qui que j'avais bien aimé (c'est pas au mot près): "Afin de travailler sur soi, il faut détruire sa paix". Il y a beaucoup de choses qu'on choisit de ne pas voir afin de vivre mieux, plus sain d'esprit, mais ça nous empêche d'avancer, de progresser sur certains points. Certes. Personnellement, j'ai choisit de ne pas perturber ma paix pour l'instant. J'ai commencé à y touché, et le résultat était violent, je pense que je ne suis pas assez stable. Alors, j'accepte de savoir que je me voile en quelque sorte la face, le temps de réussir à sortir de certains problèmes psychologiques. En bref, c'est une aussi une question de timing des questions qu'on se pose.
Je comprends bien que ça te pose problème de créer une tulpa sans avoir de réponse à ces questions, alors je pense qu'il faut que tu te les pose, mais pas que tu ailles trop loin. Il y a un choix à faire dans les questions qu'il est pertinent de se poser à ce stade.

J'ai pas encore vu l'épisode de Black Mirror en question (pas de spoil!), mais j'ai envie de dire que, certes, la série est sensée avoir une certaine portée philosophique, mais elle est aussi tournée de manière très cynique, négative, tout ça. Je veux dire, le titre viens pas de nul part. Les auteurs avaient globalement dit que la série est un reflet plus noir de ce que notre société pourrait devenir à cause de l'évolution des technologies, ils nous montrent notre monde dans le reflet noir d'un écran.
Bref, faut bien se rappeler que la série est faite pour mettre mal à l'aise, faut pas en faire le support primaire de ta réflexion (réfléchir, miroir, on sait rigoler ici!).
Et je me rend compte que je répète les bref mais que mon message n'en finit pas.

Le fait de définir un but pour ta tulpa est un sujet un peu délicat j'imagine, mais je vais quand même m'exprimer. C'est pas trop mal d'avoir une idée de ce que tu veux que cette relation soit, mais garde bien en tête que cette idée doit rester fluide. Remarque, je pense pas qu'il soit nécessaire de te le rappeler si tu es pas mal dans le bouddhisme et la philosophie de manière globale.

J'ajouterais encore que niveau solitude, une relation tulpa-hôte ne fait pas tout. Je ne peux m'exprimer que pour moi, mais je trouve qu'il est nécessaire de maintenir un contact minimum avec l'extérieur (et pourtant, putain je suis introvertie). Ceci dit, la solitude est réellement moindre quand on vit avec quelqu'un d'autre dans sa tête.

Enfin, je pense que ce serait important que je balance quelques mots sur la schizophrénie. Il n'est pas possible de se rendre schizophrène, je pense que tu l'aura déjà lu, mais je pense que tu sais aussi qu'il est possible d'avancer l'arrivée de la schizophrénie. Pour les gens qui lisent ça sans trop être renseigné sur les drogues psychédéliques, elle ne peuvent pas rendre schizophrène non plus, mais si une personne allait le devenir, disons, à l'âge de 35 ans, il est possible qu'un trip violent sur le plan psychologique avance de quelques années l'âge auquel la personne deviendra schizophrène. Je suppose qu'un parallèle peut se faire avec la tulpamancie. Si la relation se passe très mal, alors c'est pas impossible que ça ai un effet similaire (supposition, je rappelle que j'en sais rien en vrai).
Ceci dit, je pense qu'à l'inverse, si la relation se passe très bien, il n'est pas impossible de mieux combattre la maladie, voire d'en retarder l'arrivée. Je sais que je me suis posé des questions sur les gros problèmes que j'ai pu avoir momentanément à cause de prises de psychédéliques. Pourtant, à côté de ça, durant ces périodes, mes tulpae ont étés d'une aide incroyable, ne serait-ce que pour me rassurer ou m'aider à sortir d'épisodes dépressifs. Donc voilà, la tulpamancie ça peut être très bien. Non pas que j'en fasse la pub, c'est juste des éléments pour t'aider à prendre une décision plus éclairée.

Voili-voilou, faisais longtemps que j'avais pas écrit autant ici, alors j'espère que ça t'aura aidé ne serait-ce qu'un peu.
Sur ce, bonne continuation.

(mon pavé est plus gros que le tiens, ha!)

Et désolée pour les quelques fautes d'orthographe qu'il reste, mais y a un moment où j'ai la flemme.

FN3OZht ,bpgjOPGJPO2Z EDIT
A force de dire des trucs j'en oublie la moitié.
Question plus personnelle et un peu rien à voir, mais tu parles d'art et tu parles de psychédéliques, et moi j'aime bien quand on mélange les deux. Alors question: est-ce que tes prises de psychédéliques ont influencé ton art ou la vision que tu en avais, et est-ce qu'il serait possible d'avoir un aperçut de ce que tu fais?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'envole du FenX   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'envole du FenX
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Pape s'envole pour Madrid
» Envole-toi par-delà les mots
» LA CROIX BRISEE AUX JMJ
» Pukkelpop nous rappelle...
» Animaux / Végétaux.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tulpa Francophone :: Le Forum :: Présentations-
Sauter vers: